CITÉS NOUVELLES

À l’aube du lancement officiel prévu à Montréal ce vendredi, Patrick Lehman, résident de L’Île-Bizard, est impatient de présenter son plus récent album Butchy’s Son.

Pour la toute première fois, l’auteur-compositeur-interprète chante en français sur ce troisième album. Un défi qu’il a su relever avec Games, lancée dans les deux langues officielles au printemps dernier.

Games joue sur trente-cinq postes de radio au Québec, tant à Montréal, qu’à Chicoutimi et en Gaspésie. Des gens de partout entendent ma musique et je suis vraiment très content de ça!», souligne celui qui a grandi dans l’Ouest-de-l’Île, à Pierrefonds d’abord, puis à L’Île-Bizard.

Son album le plus personnel
Au tout début de son travail en studio, l’artiste a perdu son père. Une épreuve difficile qui a trouvé un écho à travers ses compositions. «Il est décédé accidentellement, très soudainement, alors que je venais de commencer à enregistrer.»

Treize titres figurent sur ce nouvel opus, dont deux qui font référence à lui. «Il y a des ballades, des pièces R&B, rock and roll… C’est très vivant, up tempo! C’est aussi mon album le plus personnel jusqu’à présent», lance le jeune homme.

Après un passage au festival Trois-Rivières en Blues le week-end dernier, la prochaine date importante inscrite à son agenda est le lancement de son album vendredi à la Sala Rossa, à Montréal, où treize artistes l’accompagneront sur scène.

Sur chaque billet vendu pour la soirée, un pourcentage sera remis à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour Enfants. «C’est la première fois que je m’implique pour cette cause qui me tient à cœur. C’est très important pour moi et j’invite les gens à y assister nombreux».

En tournée au Québec et en Ontario, Lehman se rendra également bientôt au Nouveau-Brunswick.

«Butchy’s Son», le nouvel album de Patrick Lehman, est disponible en magasins et en ligne sur iTunes, amazon.ca et Tidal depuis le 21 août. Informations:http://www.patricklehmanmusic.com

CITÉ NOUVELLES

Publié le 27 Février 2013
Véronique Leduc

Six mois après le lancement de son troisième album Electric Soul kitchen Vol.II, l'auteur-compositeur-interprète résident de L'Île-Bizard, Patrick Lehman, est en pleine tournée. En plus de se déplacer dans plusieurs villes du Canada et des États-Unis, l'artiste de 27 ans qui fait de la musique soul ira fort probablement aux Pays-Bas où une maison de disque veut mettre la main sur son dernier opus.

Au moment où le Cités Nouvelles l'a rencontré, Patrick Lehman était de retour de Québec où il avait donné un spectacle et se préparait pour une représentation à Ottawa. A suivi ensuite Toronto, le New Hampshire, le Vermont et New-York. En mars, au tour des amoureux de musique de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick de découvrir le chanteur.

Comment trouve-t-il la vie d'artiste en tournée? «C'est beaucoup de va-et-vient chaque fin de semaine, mais je suis content. Même si faire beaucoup de route en hiver c'est difficile, c'est le fun d'être occupé. En avril, on prendra une pause avant la tournée d'été», mentionne celui qui puise son inspiration chez des musiciens comme Stevie Wonder et Neil Young.

À cinq sur la route

En spectacle, l'auteur-compositeur est accompagné de quatre musiciens; un guitariste, un bassiste, un claviériste et un batteur. Depuis deux ans, il est avec le même quintette. «Tous des gars d'écoles de musique de Montréal. Des musiciens jazz», précise-t-il. Dans le cadre de la tournée, il présente huit des 10 pièces du nouvel opus. La formation présente aussi des chansons des deux CD précédents et reprend quelques pièces d'autres artistes comme Superstition de Stevie Wonder.

«La plupart du temps, on est tout le groupe, mais des fois comme à Québec, on présente les chansons en trio. C'est plus acoustique», souligne-t-il.

Musique des années 1970

Electric Soul kitchen Vol.II est disponible sur iTunes et amazon.ca On ne le retrouve pas en magasin car l'artiste n'a pas de distributeur officiel. C'est Patrick Lehman lui-même qui a écrit, produit et réalisé les arrangements de l'album.


«Ça me donne plus de contrôle sur ma musique. Je m'occupe de tout de A à Z. C'est l'album dont je suis le plus fier. Il est chaleureux, composé des vrais sons. Il n'y a rien d'électronique. Je le compare aux albums des années 1970. Il est tel que je le voulais. C'est le plus abouti à mon avis.»

Toutefois, comme la production à compte d'auteur demande beaucoup de travail, le musicien essaye de trouver une maison de disque et un agent. «C'est certain que j'apprends beaucoup en faisant tout moi-même, mais ça me donne moins de temps pour faire ce que je préfère, soit écrire, composer et chanter», indique-t-il.

D'ici à ce qu'un agent d'ici s'intéresse à l'artiste, une compagnie des Pays-Bas l'a contacté pour mettre son produit en marché. «Ils m'ont appelé en novembre. Le lancement aura lieu en mars. Ils vont d'abord sortir un monoplage d'une de mes pièces. Si le public accroche, il y a aura une tournée là-bas», raconte celui qui a étudié la musique classique au cégep Vanier et le jazz à l'Université Concordia.

CITÉ NOUVELLES

Publié le 10 Août 2012
Corinne Laberge


En février 2011, Cités Nouvelles partait à sa rencontre et consacrait un article à la sortie de son premier disque solo, quelques jours seulement avant le lancement. The Electric Soul Kitchen Vol. I, un mini-album de cinq chansons qui fut, pour Patrick Lehman, une véritable carte de présentation. Un an plus tard, le voici de retour avec le second épisode du périple musical. Son tout dernier opus qu’il se fait un plaisir de nous faire découvrir.

Chose promise, chose due. À la fin de l’entrevue réalisée avec Patrick Lehman l’année passée, il confiait avoir déjà tout le matériel de prêt pour le deuxième album à venir et s’engageait à ne pas nous faire patienter trop longtemps avant le prochain lancement. Paru officiellement le 1er mai dernier, The Electric Soul Kitchen Vol. II vient confirmer qu’en plus d’être doué, créatif et doté d’une voix unique, l’auteur-compositeur-interprète se fait un devoir de tenir ses promesses!

«Le mini-album sorti l’an dernier m’a beaucoup aidé à me faire connaître, en plus de me donner la confiance nécessaire pour entreprendre la réalisation d’un album complet», confie d’emblée Patrick Lehman. «Alors que les cinq pièces précédentes se promènent entre le blues, le R&B et le soul, celles du nouveau disque sont davantage un mélange de Motown, de R&B et de rock. Avec un son plus organique, du piano, du drum et des violons aussi. Dans une formule beaucoup plus band qui s’adapte particulièrement bien aux concerts live et qu’on a la chance de présenter un peu partout ici et aux États-Unis. On est allé au Vermont, dans le Maine, à New York la fin de semaine passée et on s’en va au Nouveau-Brunswick bientôt. Mais on revient toujours jouer à Montréal entre les spectacles à l’extérieur», remarque celui qui est originaire de Pierrefonds et habite désormais l’île Bizard.

Récipiendaire du premier prix au concours de la relève du Festiblues international de Montréal en août 2010, Patrick a plus récemment composé le thème pour la radio Beat 92,5 FM. En plus de réaliser la musique pour le défilé de mode de la créatrice Elizabeth Kosich, présenté lors de la Fashion Week de New York en 2012. Un artiste de la relève bourré de talent qui n’a pas hésité, cette fois, à se lancer dans la production d’un album indépendant. «Je suis tellement fier de l’album, que j’ai entièrement composé et réalisé moi-même. On a travaillé fort en studio, de décembre à la mi-mars, pour enregistrer les chansons. De longues journées qui ont valu la peine, car je suis très content du résultat», indique Patrick. «On a commencé la tournée en mai et ça se poursuit jusqu’au mois de septembre, après quoi on va s’accorder une petite pause. Et vers le mois d’octobre peut-être, je vais me remettre à écrire…», annonce-t-il en conclusion. Chose promise, chose due, on peut lui faire confiance une fois de plus!

Le nouvel album The Electric Soul Kitchen Vol. II de Patrick Lehman est disponible en magasin et sur iTunes. L’auteur-compositeur-interprète sera en spectacle le vendredi 17 août prochain, à 19h, au Festival de Montgolfières de St-Jean-sur-Richelieu. Informations: www.patricklehmanmusic.com.

COURRIER AHUNTSIC

L'après FestiBlues de Patrick Lehman
Publié le 8 Août 2012
Jean-Simon Fabien

Gagnant du concours de la relève du FestiBlues en 2010, l'auteur-compositeur-interprète Patrick Lehman a lancé plus tôt ce printemps son deuxième album, l'inspiré Electric Soul Kitchen Vol. II.Discussion avec ce multi-instrumentiste montréalais de tournées, de blues et de musique indépendante.
Sujets : Smoked Meat Band , Société de transport de Montréal , Rolling Stones , Toronto , Québec , New York
Après avoir gagné le concours de la relève du FestiBlues, Patrick Lehman a été invité lors de la dernière édition du « plus important festival de musique au nord de la métropolitaine », pour présenter ses compositions, accompagné de son groupe. Cette opportunité lui a permis, entre autres de rencontrer des artistes établis comme Michel Pagliaro et Isabelle Boulay, mais lui a surtout donné une crédibilité qui a facilité la négociation de son premier contrat de disque. Il commente: « oui, le FestiBlues a été pour moi une fenêtre importante. »

Étreignant ces compositions sur les scènes de Toronto, Tremblant et Québec, mais aussi de New York et dans quelques bars du Vermont, Patrick Lehman, se dit heureux de pouvoir performer autant: « c'est sûr que j'ai mes albums en vente sur Internet, mais c'est pour la scène qu'on fait tout ça après tout », dit celui qui a eu le coup de foudre lorsqu'il a été invité à être choriste pour Paul Simon, lors de l'événement gratuit du Festival international de jazz de Montréal. Patrick Lehman avait alors chanté de 150 000 amateurs: « Sérieusement, c'est moins déstabilisant de chanter devant autant de gens que de se produire au Bistro à Jojo. Chanter devant une foule, ce n'est pas comme performer devant des visages, on ne voit pas les réactions des gens », commente l'artiste de 27 ans.

Pour celui qui cite parmi ses influences Stevie Wonder, Sly and the Family Stone et les groupes Motown, le blues se porte bien. « Je pense à des groupes comme les Black Keys qui ont un succès international, je trouve ça encourageant, dit-il. Encore là, ce qui est intéressant avec le blues, c'est qu'à la base c'était une musique noire, maintenant les blancs se l'approprient et ça créé un mélange intéressant. C'est important dans ma création, de métisser les genres », poursuit-il.

Rencontré sur la rue Fleury au moment où l'équipe technique du FestiBlues s'affairait à monter la scène principale dans le parc Ahuntsic, Patrick Lehman ne cache pas son intention de rejouer dans une prochaine édition du festival.

24H MAGAZINE

24H Magazine

Patrick Lehman
'The Electric Soul Kitchen Vol.1'
SOUL-RN'B
3.5/4

Son amour pour la musique soul, gospel, blues et Rn'B est palpable dans ce tout premier maxi de l'auteur-compositeur-interprete montrealais Patrick Lehman. Apres avoir partage la scene avec Daniel Lanois, Elvis Costello, et Ariane Moffatt au Festival internationale de jazz de Montreal, il presente aujourd-hui six pieces qu'il a lui-meme
composees et realisees. On en redemande!
VH

SORS-TU.CA

Publié le 08 mar. 2011 par Michel Allaire dans Critiques, Jazz/Blues, Pop

Pourquoi donc se limiter à six pièces ? C’est la première question qui nous vient en tête aussitôt le mini album de Patrick Lehman consommé. Sans être des plus avant-gardistes, les sonorités présentes dans The Electric Soul Kitchen Vol. 1 sont musicalement très accrocheuses et arrivent à contaminer notre mémoire auditive avec une désarmante subtilité.

Le plaisir est au rendez-vous dès les premiers instants. Le disque du montréalais se présente comme une savoureuse communauté d’inspiration où se côtoient le soul, le gospel, le jazz, le R&B et le rock and roll. Les influences des Stevie Wonder, Fleetwood Mac, George Benson et Bob Marley sont très perceptibles tout au long des 24 minutes que dure ce trop court périple.

Intimes confessions

Les textes de Patrick Lehman ont été forgés à même les différentes relations humaines qui alimentent son existence. Que ce soit les sentiments amoureux (I Could Be, I Can See It In Your Eyes), la décision de ne plus souffrir (Pain Free), les frustrations concernant l’influence que l’argent a sur la vie des gens (Paper), la difficulté que les humains ont à se dire les vraies choses (Prove Myself to You) ou bien les introspections concernant l’avenir et l’urgence de poursuivre ses rêves (Ballad of Indecision), les chansons de l’auteur-compositeur-interprète se veulent avant tout des confessions intimes sur sa vie et sur celle de son entourage.

Celui qui rêve un jour de se produire sur la même scène que Stevie Wonder et Norah Jones s’est entouré de son complice, le percussionniste Cory Lacombe, pour mettre au monde The Electric Soul Kitchen Vol.1. Le guitariste Jonathan Rosner ainsi que les bassistes Roberto Tamboriello et Brian Choi ont aussi participé à l’aventure.

Un bagage musical bien fourni

Patrick Lehman a eu un parcours musical très intéressant. Immergé dans la musique dès son enfance, il a commencé à chanter à l’âge de 8 ans dans les églises. Une fois adolescent, il a même été membre d’un groupe de Hip-Hop. Par la suite, il a obtenu son diplôme en chant classique du Collège Vanier pour finalement poursuivre à l’Université Concordia, où il est devenu bachelier en musique. De plus, notons que le chanteur a eu le privilège de partager la scène avec Daniel Lanois, Colin James, Elvis Costello, Jamie Cullum et Ariane Moffat dans le cadre d’un concert-hommage à Paul Simon, devant 150 000 spectateurs, au Festival International de Jazz de Montréal en 2006.

The Electric Soul Kitchen Vol. 1 est un album sans artifices, bien produit et qui vous procurera un plaisir immédiat. Sans nécessairement réinventer le soul, Patrick Lehman se l’approprie avec aisance, tout en y apportant une touche personnelle qui ensoleillera avec une belle énergie nos dernières journées d’hiver.

Les chances de voir émerger cet artiste dans le paysage musical canadien au cours des prochaines années sont plus que probables, car le talent et la passion sont de toute évidence au rendez-vous. L’album, qui paraît sous étiquette Justin Time, sera disponible en magasin à partir du 8 mars.

MAGAZINE TED

THE ELECTRIC SOUL KITCHEN VOL. 1
Le mini-album en magasin le 8 mars
EN SPECTACLE LE 5 MARS
MONTRÉAL / CLUB LAMBI

Montréal, février 2011 – L’auteur-compositeur et interprète montréalais Patrick Lehman présentera un spectacle au Club Lambi le 5 mars prochain, quelques jours avant la sortie de son mini-album, le EP The Electric Soul Kitchen Vol.1, en magasin le 8 mars.

Diplômé en chant classique au collège Vanier et d’un baccalauréat en musique à l’Université Concordia, Patrick Lehman est profondément amoureux des musiques soul, gospel, R&B, jazz, rock and roll et blues. Ses influences musicales, aussi nombreuses que variées comprennent des artistes tels que Stevie Wonder, Fleetwood Mac, The Fugees, Sly and the Family Stone, Bob Marley, The Rolling Stones et Bill Withers.

En 2006, Patrick Lehman participe au grand spectacle extérieur du Festival international de Jazz de Montréal devant plus de 150 000 spectateurs- Un concert-hommage à Paul Simon diffusé sur le réseau de télévision CBC et dans lequel il partage la même scène que Daniel Lanois, Sam Roberts, Colin James, Elvis Costello, Jamie Cullum et Ariane Moffatt, entre autres.


En août 2010, Patrick Lehman et ses musiciens séduisent le jury lors de la grande finale du concours de la relève du Festiblues International de Montréal et remportent la première place. Après avoir conclu une entente exclusive avec la compagnie montréalaise Justin Time, Patrick Lehman propose The Electric Soul Kitchen Vol.1, un mini-album aux couleurs soul et R&B qu’il a lui-même composé et réalisé.

MONTREAL EXPRESS

La formation Patrick Lehman and the Dropbeat Kings repart grand gagnant du concours la Relève en blues édition 2010 du FestiBlues International de Montréal.

Le groupe est composé de musiciens de l'ouest de l'île de Montréal qui partagent leur amour de la musique soul, blues, funk et rock&roll.

«On est tellement content, je n'ai même pas de mot pour le dire, a lancé le chanteur et pianiste Patrick Lehman. On a participé à ce concours l'an passé. On était un des six groupes en demi-finale. Cette année, on était encore là et à la finale, on a gagné la première place. Ce qui m'allume le plus c'est de jouer sur la grande scène l'an prochain lors du FestiBlues.»

La formation lance son deuxième album à l'automne et voit d'un bon œil ce prix et toute la visibilité qui l'entoure.

MONTREAL EXPRESS

Publié le 21 Juin 2010
Véronique Leduc

Le FestiBlues Internationale de Montréal approche à grands pas et la relève qui y sera présente s'est précisé samedi soir dernier. Les groupes King Melrose, CAB et Patrick Lehman and the Dropbeat Kings se sont démarqués lors de la demi-finale du concours la Relève en Blues. Les trois demi-finalistes parmi les cinq en liste ont été choisis par le jury respectivement pour leur dynamisme, leur complicité et leur émotion qui se dégageaient sur la scène de la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.

Le groupe Patrick Lehman and the Dropbeat kings, de l'ouest de l'île de Montréal, complète le choix du jury. La formation a partagé son amour pour la musique soul, blues, funk et rock and roll en présentant des pièces très rythmées. L'auteur, compositeur et interprète, Patrick Lehman, s'est dit très content de leur performance. Il a également souligné le grand espace sur la scène, qui était parfait pour les membres expressifs du groupe.